AUTOCONSTRUCTION D'UNE MAISON EN OSSATURE BOIS

AUTOCONSTRUCTION D'UNE MAISON EN OSSATURE BOIS

Pose menuiseries extérieures (ce qui ne faut pas faire)

Attention, la RT2012 est passée par là et à présent, même si cela l'était aussi auparavant, mais cela est encore plus vrai à présent, il faut revoir la copie (jonction pare-vapeur pare-pluie & parfaite étanchéité à l'air). De plus, l'étanchéité et la pose n'ont pas été réalisées dans les règles de l'art. Je vous invite donc vivement à ne pas suivre l'exemple ci-dessous et de vous en servir plutôt pour voir ce qu'il ne faut surtout pas faire. Par exemple, le dormant est plaqué contre la traverse haute alors qu'il faut toujours laisser un jeu de façon à ce que les descentes de charges ne se transmettent pas à la menuiserie. Pour la pose en tunnel, j'avais des menuiseries avec des ailes de recouvrement ce qui n'est absolument pas adapté pour une pose en tunnel. L'étanchéité a été réalisée à la bombe PU, ce qui est à proscrire. L'étanchéité des menuiseries doit se faire au compribande, fond de joint, joint de silicone. La pièce d'appui de la fenêtre doit reposer sur un rejingot, etc... Pour être certain de faire les choses correctement, consultez le DTU 36.1. Désolé, à l'époque je manquais cruellement d'expérience...Déçu

 


Une fois la découpe terminée, cela fait du bien de voir le jour entrer dans la mob.





Il faut ensuite visser deux bouts de lame de bardage sur les cotés.



Vissez ensuite une planche sur les cotés intérieurs qui servira d'appui au dormant en l'ajustant parfaitement au ras des lames du bardage.




Présentez le dormant et bien l'ajuster à l'aide de serres joints et de cales. Ici, j'ai pris l'option de plaquer le haut du dormant au linteau. De cette façon, j'ai pu mettre de l'asfaboard entre la pièce d'appui et le montant horizontal de l'ossature. C'est utile pour protéger le bois de la pluie si l'on ne dispose, tout comme moi, pas encore des appuis de fenêtres.






Il faut à présent prendre de façon très précise les cotes entre le dormant et l’ossature afin de découper des cales et les fixer entre ces deux éléments. Les cales permettront au moment de visser la menuiserie à ce que le dormant de se déforme pas sous la pression du serrage. Les cales serviront aussi à recevoir la planche qui habillera plus tard le tableau.

 





Une fois la menuiserie fixée, il convient de vérifier une nouvelle fois son aplomb qui doit être parfait.




01/05/2010
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres